CSE FRET

QUELLE PÉRENNITÉ DU FRET FERROVIAIRE PUBLIC EN FRANCE ?

17/06/2020
Communiqué de presse du CSE Fret


Le Comité Social et Économique de Fret SNCF SAS interpelle le président de la SNCF et le gouvernement sur la pérennité du FRET FERROVIAIRE PUBLIC en France.

FRET SNCF a su montrer, une fois encore, son utilité de Service Public lors de la crise sanitaire du COVID 19, en assurant les trains vitaux pour la continuité économique et sanitaire du pays, en jouant un rôle majeur dans l’approvisionnement de la nation. La nécessité de développer le transport de marchandises par le rail est une nécessité afin de lutter durablement contre le réchauffement climatique (10 fois moins d’émission de CO2 que la route).

Pourtant, dans les faits, le gouvernement n’arrive pas à passer du discours aux actes.

Les élus du CSE FRET ont à plusieurs reprises alerté sur la dégradation ininterrompue de la situation économique de l’opérateur historique. FRET SNCF a été affaiblie par plus de 10 ans de libéralisation, une réforme du secteur ferroviaire en 2018 l’a encore plus marginalisée et la Loi d’Orientation des Mobilités de 2019 l’a oublié. 

Les conséquences économiques de la crise sanitaire risquent aujourd’hui de lui porter le coup de grâce !

Les cheminotes et cheminots de FRET SNCF ont consenti ces dernières années des efforts colossaux en productivité (suppression de la moitié des effectifs), en mobilité, en polyvalence en s’adaptant à de nouveaux outils et procédés de travail. Ils ont su se mobiliser pendant la pandémie afin d’assurer 70% du plan de transport nominal pour que circulent les trains vitaux pour la Nation. 

Quel avenir pour FRET SNCF SAS ?

D’autres pays Européens ont réussi à porter la part du transport de marchandises par le rail à plus de 15% (en France nous sommes à 9,5%) grâce à un soutient structurel des états.

Il faut donc une complémentarité dans les modes de transports des marchandises, sujet oublié dans la LOM. Aujourd’hui, si l’état et la SNCF ne sortent pas des effets d’annonces et ne décident pas de subventionner, de façon pérenne, le secteur du transport de marchandises par le rail, c’est l’équilibre de l’aménagement du territoire qui sera remis en cause, le développement des zones potentiellement à forte plus-value économique (Ports & Zones Logistiques) et le désengorgement routier et urbain.

Les élu-e-s du CSE FRET ont de concrètes propositions à faire, pour un vrai développement du transport de marchandises en France !


CONTACT PRESSE
Téléphone : 07 50 72 12 94
secretaire.csefret@orange.fr
Rendez-vous possible sur demande.